OBJECTIFS ET MISE EN OEUVRE

Le projet pédagogique consiste à lier l’acquisition des éléments fondamentaux de l’écriture musicale à une approche perceptive et créative, à une dynamique d’appropriation.

Forts d’une solide expérience pédagogique, Arnaud Petit et Ghislaine Petit-Volta ont élaboré une méthode d’enseignement de la composition originale et efficace, qui peut permettre à de jeunes élèves d’acquérir rapidement les outils leur permettant de forger leur propre langage musical par la biais de leur sensibilité.

Armé des connaissances solfégiques de base, le jeune musicien est ainsi placé dans une situation contrainte, précise et évolutive, qui l’amène à mettre en œuvre, par étapes et guidé par sa perception et l’écoute active, un monde sonore écrit.

L’analyse de son travail, effectuée à chacune de ces étapes et conjointement avec lui, permet de révéler certains concepts fondamentaux liés à l’invention musicale par le biais de l’écriture (verticaux, horizontaux, formels) et ce sans se focaliser sur les contraintes figées du système tonal, ou de quelque système que ce soit. Le parcours ainsi dessiné l’amène à créer une œuvre, singulière, personnelle, en même temps qu’il lui apporte les éclairages fondamentaux sur les différents aspects mis en jeu au sein d’une œuvre musicale, d’hier et d’aujourd’hui.

Pendant 10 jours, les élèves sont accueillis dans le village. Chaque élève est muni d’un carnet de papier à musique, d’un crayon, d’une gomme, et peut accéder à un piano deux à trois heures par jour ou, mieux encore, de manière libre.

Le premier jour, une mise en perspective historique est proposée, qui aboutit à la mise en place d’un cadre de travail. Puis, chaque jour, pendant dix jours, un travail est demandé sur la base initiale d’un préalable exposé le premier jour. Chaque journée suivante forme une étape, jusqu’à un état final.

Pendant les trois derniers jours, un travail d’instrumentation est effectué, en collaboration avec un ensemble de jeunes musiciens professionnels et sous la direction du responsable artistique. L’élève peut choisir de travailler pour un effectif allant de 2 à 5 instruments, choisis parmi les 7 instruments suivants : flûte, clarinette, piano, violon, violoncelle, harpe, percussions.

Un concert final est organisé le dixième et dernier jour, mêlant les œuvres créées durant le stage à des pièces emblématiques du répertoire contemporain. Chaque élève pourra alors, s’il le souhaite, interpréter une partie de son œuvre au cours de ce concert, en compagnie des musiciens professionnels.