OBJECTIFS ET MISE EN OEUVRE

Le projet pédagogique de la résidence consiste à permettre à chaque stagiaire de s’approprier les éléments fondamentaux de l’écriture musicale dans une une approche qui met en valeur sa perception et à sa créativité.

Forts d’une solide expérience pédagogique, Arnaud Petit et Ghislaine Petit-Volta ont élaboré des outils d’enseignement de la composition originaux et efficaces, qu’ils ont à cœur de transmettre aux élèves de la jeune génération pour les inviter à forger leur propre langage musical en faisant confiance à leur sensibilité.

Afin d’explorer diverses facettes de l’écriture musicale, une thématique d’étude précise est choisie chaque année par l’équipe pédagogique. A l’intérieur de ce cadre, chaque apprenti compositeur, armé des connaissances solfégiques de base (savoir écrire des notes, des silences, des rythmes) est invité à mettre en oeuvre, étape par étape et guidé par sa perception et une écoute active, un monde sonore écrit.

L’analyse de son travail, effectuée à chaque étape, permet de lui révéler certains concepts fondamentaux liés à l’invention musicale par le biais de l’écriture (verticaux, horizontaux, formels), sans se focaliser sur les contraintes figées du système tonal ou de quelque système que ce soit. Le parcours ainsi dessiné l’amène à créer une œuvre, singulière, personnelle, en même temps qu’il lui apporte les éclairages fondamentaux sur les différents aspects mis en jeu au sein d’une œuvre musicale, d’hier et d’aujourd’hui.

Pendant 10 jours, les élèves sont accueillis dans le village. Chaque stagiaire est simplement muni d’un cahier de papier à musique, d’un crayon, d’une gomme ; il dispose d’un espace de travail dédié et peut accéder à un piano librement dans la journée.

Le premier jour, une mise en perspective historique est proposée, qui aboutit à la mise en place du cadre de travail. Puis, chaque jour et pendant les dix jours, un travail est demandé sur la base initiale d’un préalable exposé le premier jour. Chaque journée suivante forme une étape, jusqu’à un état final.

Dès le début du stage, les élèves rencontrent les jeunes musiciens professionnels de l’Orchestre de Chambre de la Drôme (ensemble associé à la résidence) qui interprèteront leurs œuvres en fin de stage, afin d’être immédiatement sensibilisés à la physique et aux modes de jeu de chacun des instruments placés à leur disposition. Dès que cela est possible, un travail d’instrumentation est effectué, en collaboration avec les interprètes et sous la direction du responsable artistique. L’élève peut choisir de travailler pour un effectif allant de 2 à 5 instruments, choisis parmi un panel d’instruments qui change chaque année.

Une restitution publique (concert, spectacle) est organisée le dixième et dernier jour, mêlant les œuvres créées durant le stage à des pièces emblématiques du répertoire contemporain, qui éclairent la thématique choisie pour l’année. Chaque élève peut alors, s’il le souhaite, interpréter une partie de son œuvre au cours de ce concert, en compagnie des musiciens professionnels.